LA DÉCOUVERTE DE L’ART AFRICAIN

LA DÉCOUVERTE DE L’ART AFRICAIN

A partir du XV siècle les navigateurs portugais explorent l’ Afrique et l’ Europe et découvrent peu à peu l’art africain.

Au siècle suivant commence l’ époque des traitants. Toutes les grandes puissances maritimes viennent avec leur flotte marchandes commercer avec les peuples sur la côte africaine. Ces navigateurs arrivent accompagnés de missionnaires chrétiens qui veulent convertir ces peuples autochtones qualifiés de barbares. Les objets d’ art sont considérés alors comme des fétiches. Les hécatombes opérées par ces missionnaires privent le monde à tout jamais d’ une multitude de chefs d’ œuvre de l’art africain.

Au XIX siècle les explorateurs vont s’ élancer à la découverte de l’ intérieur du continent
et ses terres inconnues.

Ils sont pour la plupart géographes. La publication de leurs relations de voyage à leur retour en
Europe va susciter le développement d’ une nouvelle science:
l’ethnologie, spécialisé dans l’étude des peuples du monde entier et de leurs civilisations.

Pendant la période de la colonisation, les grandes puissances européennes vont envoyer leurs colonnes militaires.
Ils prétendent que les africains sont des primitifs. …la civilisation >.L’art africain ne présente aucun intérêt,il n’ existe pas. Il est relégué au rang des outils des hommes préhistoriques, il marque une époque dans l’ histoire de l’humanité.

La véritable rencontre de l’ art africain et de l’ Europe se fait au XX siècle.

Il y est décelé une nouvelle écriture qui va répondre pour certains artistes comme
Matisse, Picasso, Gauguin, Vlaminck, à leur préoccupation et marquer le point de départ de la rupture
avec les normes académiques. Ces artistes occidentaux sont les premiers à reconnaître
autant de valeurs humanistes chez les artistes africains. Ils admirent la puissance abstraction de cette expression, la richesse, la variété, la vitalité qui rayonne dans cet art. Ils y trouvent une nouvelle source d’ inspiration et même un style nouveau, le Cubisme, art abstrait qui casse le carcan des lois imposées aux artistes depuis la Renaissance.

Enfin, les objets d’ art africain vont être regardés comme des oeuvres d’ art.
Il n’ était plus question de beauté, de laideur, mais bien d’ une émotion directe,d’ une manifestation spontanée.

L’engouement pour l’art africain caractérise < les années folles >. C’ est aussi bien sûr le temps des grandes collections privées.

De nos jours, des centaines d’ expositions d’ art africain sont organisées chaque année dans le monde.
Des musées, des galeries d’ art et des collectionneurs privés s’ arrachent ces œuvres dans les grandes
ventes aux enchères internationales et atteignent des prix records.



Laisser un commentaire

CONCERT ET SPECTACLE |
ETHIQUE ET PHILOSOPHIE MORALE |
Chemaudin - Le Journal de S... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le monde des seniors
| GreenWar
| elci